Important Note Click to maximise

This is a financial promotion for The First Sentier Global Listed Infrastructure Strategy. This information is for professional clients only in the EEA and elsewhere where lawful. Investing involves certain risks including:

  • The value of investments and any income from them may go down as well as up and are not guaranteed. Investors may get back significantly less than the original amount invested.
  • Currency risk: the Fund invests in assets which are denominated in other currencies; changes in exchange rates will affect the value of the Fund and could create losses. Currency control decisions made by governments could affect the value of the Fund's investments and could cause the Fund to defer or suspend redemptions of its shares. 
  • Single sector risk: investing in a single economic sector may be riskier than investing in a number of different sectors. Investing in a larger number of sectors helps to spread risk. 
  • Charges to capital risk: The fees and expenses may be charged against the capital property. Deducting expenses from capital reduces the potential for capital growth.
  • Listed infrastructure risk: the infrastructure sector and the value of the Fund is particularly affected by factors such as natural disasters, operational disruption and national and local environmental laws. 

Emerging market risk: Emerging markets tend to be more sensitive to economic and political conditions than developed markets. Other factors include greater liquidity risk, restrictions on investment or transfer of assets, failed/delayed settlement and difficulties valuing securities. For details of the firms issuing this information and any funds referred to, please see Terms and Conditions and Important Information.  

For a full description of the terms of investment and the risks please see the Prospectus and Key Investor Information Document for each Fund. 

If you are in any doubt as to the suitability of our funds for your investment needs, please seek investment advice.

Titres d'infrastructures mondiaux cotés - Point mensuel - février 2021

Examen du marché

Les titres d'infrastructure mondiaux cotés ont enregistré des rendements mitigés en février, alors que les espoirs croissants d’une reprise économique, ainsi que les craintes d’une hausse de l’inflation ont entraîné une hausse des rendements obligataires. L’indice FTSE Global Core Infrastructure 50/50 a chuté de -0,9 %. L’indice MSCI World^ a terminé le mois en hausse, à +2,6 %.

Les investisseurs anticipant un retour à la normale des volumes de passagers, les secteurs des infrastructures les plus performants ont été les Aéroports (+8 %) et les Chemins de fer (+7 %). Les secteurs des infrastructures les moins performants ont été l’Eau/les déchets (-7 %) et l’Électricité/les multi-services collectifs (-5 %), car les investisseurs ont favorisé les secteurs à bêta plus élevé. La volatilité sur le marché de l’énergie au Texas, causée par un temps exceptionnellement froid, a également pesé sur certaines entreprises de services collectifs d’Amérique du Nord.

Les régions d’infrastructure les plus performantes ont été l’Asie hors Japon (+9 %) et l’Europe hors Royaume-Uni (+8 %), les infrastructures de transport arrivant en tête des profits. La région la moins performante en termes d’infrastructures a été le Royaume-Uni axé sur les services collectifs (-5 %).

Performance du fonds

Le Fonds a enregistré un rendement de +0,5 % après commissions1 en février, soit 146 points de base d’avance sur le FTSE Global Core Infrastructure 50/50 Index (USD, Net TR).

Performance annuelle (% en USD) au 28 février 2021

Ces chiffres font référence au passé. Les performances passées ne constituent pas des indicateurs fiables des résultats futurs. Pour les investisseurs basés dans des pays utilisant des devises autres que la devise de la catégorie d'actions, le rendement peut augmenter ou diminuer en fonction des fluctuations des devises.

Les chiffres de performance ont été calculés depuis la date de lancement. Les données de performance sont calculées de façon nette en déduisant les frais encourus au niveau du fonds (p. ex. les frais de gestion et d’administration) et les autres coûts imputés au fonds (p. ex. coûts de transaction et de conservation), sauf qu’elles ne tiennent pas compte des frais initiaux ou des frais de transfert (s’ils existent). Le revenu réinvesti est inclus sur une base nette d’impôt. Source : Lipper IM / First Sentier Investors (UK) Funds Limited. * L’indice de référence a remplacé l’UBS Global Infrastructure & Utilities 50-50 Index le 01/04/2015.

1 La performance se fonde sur la catégorie d’actions VCC ID, nette de frais, exprimée en USD.

^ MSCI World Net Total Return Index, USD.

Toutes les données de performance des actions et des secteurs sont exprimées en devise locale. Source : Bloomberg.

L’opérateur aéroportuaire mexicain ASUR (+21 %) a été le titre le plus performant du portefeuille. Il s’est redressé grâce à l’opinion selon laquelle la demande de voyages de loisirs rebondirait fortement à mesure que le déploiement du vaccin contre le coronavirus progresserait. Les principaux actifs de l’entreprise comprennent l’aéroport de la destination touristique américaine de Cancún. La robustesse des chiffres de décembre concernant les bénéfices du trimestre a illustré un contrôle discipliné des coûts, tandis que le nombre de passagers a continué à se redresser par rapport aux plus bas de l’année dernière.

Son pair européen AENA (+11 %), qui exploite un portefeuille de 46 aéroports espagnols, dont Madrid-Barajas et Barcelone, les deux plus grandes plateformes de correspondance du pays, ont également enregistré de solides rendements. En raison des emplacements de ses aéroports, la composition des passagers d’AENA est orientée vers les voyageurs de Loisirs et visites d’amis et de proches (Visiting Friends and Relatives, VFR). Les deux catégories pourraient voir les chiffres rebondir fortement à mesure que les restrictions sur les voyages seront levées. Les profits de Flughafen Zurich (+9 %) ont reflété ses actifs immobiliers/de détail de valeur, l’amélioration de l’environnement réglementaire et la gestion prudente de bilan, ainsi que la résilience de l’économie suisse.

Les opérateurs de routes à péage européens se sont bien portés. Atlantia (+18 %) a augmenté après que la nomination du technocrate Mario Draghi comme Premier ministre italien a fait naître l’espoir que les négociations en cours pour vendre ASPI, le réseau autoroutier italien d’Atlantia, pourraient bientôt aboutir à une conclusion rationnelle. Ses pairs français Eiffage (+14 %) et Vinci (+12 %) ont annoncé des chiffres de bénéfices meilleurs que prévu pour le trimestre de décembre, soulignant la résilience de leur modèle intégré d’obtention de contrat de concession. Leurs activités contractuelles sont largement revenues à des niveaux et marges d’activité d’avant la pandémie, malgré divers confinements réduisant la circulation routière et aéroportuaire.

Les actions de sociétés de transport ferroviaire de passagers West Japan Railway (+17 %) et East Japan Railway (EJR) (+14 %) ont également enregistré des résultats solides, malgré l’extension de l’État d’urgence lié au coronavirus pour des zones telles que Tokyo et Osaka ; et un tremblement de terre de magnitude de 7,1 perturbant temporairement les opérations sur le territoire de service d’EJR. Les investisseurs se sont plutôt axés sur le faible nombre quotidien de cas de coronavirus au Japon, et sur les commentaires optimistes d’EJR concernant le rythme prévu de la reprise du transport de passagers à moyen terme.

Les actions les moins performantes du portefeuille ont été celles du distributeur d'électricité britannique SSE (-11 %), en raison de la hausse des rendements obligataires et de la baisse de l’enthousiasme du marché quant aux énergies renouvelables. SSE Renewables, la branche énergie verte du groupe, prévoit de construire des parcs éoliens en Europe continentale, aux États-Unis et au Japon au cours de la prochaine décennie. Les distributeurs d’électricité américains, notamment Eversource Energy (-9 %), NextEra Energy (-9 %) et Xcel Energy (-8 %), ont également sous-performé dans cet environnement.

Des températures glaciales ont affecté certaines opérations des services collectifs au Texas. Exelon (-7 %) a noté que trois de ses centrales électriques au gaz au Texas n’ont pas pu fonctionner pendant la récente vague de froid, ce qui aura un impact financier pour l’entreprise. CenterPoint Energy (-7 %), qui fournit de l’électricité à la région de Houston, est à la traîne à cause du sentiment que les coûts des intrants sont susceptibles d’avoir augmenté en février. Le modèle économique réglementé de l’entreprise signifie qu’elle devrait pouvoir récupérer ces coûts auprès des clients, au fil du temps.

Parmi les acteurs les plus performants du secteur des services aux collectivités figurent China Gas (+14 %), qui s’est redressé grâce à l’enthousiasme des investisseurs pour les objectifs de croissance ambitieux de la société. Le gaz naturel devrait jouer un rôle important dans la réduction de la consommation de charbon dans le prochain Plan quinquennal de la Chine. Le service collectif américain réglementé FirstEnergy (+9 %) s’est également redressé après qu’il a été révélé que l’investisseur activiste Carl Icahn, qui a fait ses preuves en incitant les équipes de direction à mettre en œuvre des mesures favorables aux actionnaires, prévoyait d’acquérir une participation dans l’entreprise.

Activité du fonds

Le Fonds a pris une position dans Republic Services, la deuxième plus grande société de gestion des déchets aux États-Unis. Dirigées par une équipe de direction expérimentée et très respectée, les opérations de service essentiel de l’entreprise sont principalement axées sur le Midwest. Elle est propriétaire de ses sites d’enfouissement, ce qui lui confère une structure verticalement intégrée avec des barrières élevées à l’entrée. La société dispose également d’un fort pouvoir de fixation des prix ; plus de la moitié de ses revenus sont liés à l’inflation, et ses contrats comportent généralement des augmentations de prix automatiques de plus de 3 % par an. Un recul du cours de son action depuis la mi-novembre nous a fourni un point d’entrée attrayant pour atteindre les flux de trésorerie stables et à faible risque de cette société.

Le plus grand opérateur de routes à péage du Brésil CCR a également été ajouté au portefeuille. La sous-performance du cours des actions au cours de l’année passée semble moins liée aux fondamentaux des entreprises (les volumes de la circulation routière ont été résilients) qu’à une réaction au risque politique/pays élevé du Brésil (nombre élevé de cas de coronavirus/récente nomination d’un général de l’armée retraité pour diriger la société pétrolière d’État Petrobras). Les vaccins étant maintenant administrés, les préoccupations en matière de risque pays devraient s’apaiser à moyen terme, au profit des multiples de valorisation de CCR.

L’opérateur d'antennes-relais américain Crown Castle a été cédé suite à de solides gains sur la période de détention du portefeuille. L’exposition au thème de croissance structurelle des antennes-relais a été maintenue grâce aux participations substantielles du portefeuille dans American Tower et SBA Communications.

Perspectives de marché et positionnement du fonds

Le Fonds investit dans une gamme de titres d’infrastructure mondiaux cotés, notamment les routes à péage, les aéroports, les chemins de fer, les services collectifs, les pipelines et les antennes-relais de téléphonie mobile. Ces secteurs partagent des caractéristiques communes, comme les barrières à l’entrée et le pouvoir de fixation des prix, qui peuvent fournir aux investisseurs des revenus protégés contre l’inflation et une forte croissance du capital à moyen terme.

Les perspectives pour la catégorie d’actifs sont positives. Les efforts du gouvernement visant à améliorer les fondamentaux économiques fragiles par le biais de plans de relance des infrastructures et de l’énergie verte sont susceptibles de bénéficier à de nombreuses sociétés de titres d'infrastructure mondiaux cotés. En particulier, la réparation et le remplacement permanents des anciens réseaux de transmission et de distribution d’énergie, ainsi que l’accélération de l’établissement des productions d’énergies renouvelables devraient représenter une source constante de croissance des bénéfices des services collectifs sur de longues périodes.

Ces opportunités de croissance ont été soulignées ce mois-ci. La lettre annuelle aux actionnaires de Warren Buffett a noté les opportunités importantes de croissance dans le domaine du transport poursuivies par les services collectifs de Berkshire Hathaway ; tandis que le nouveau livre de Bill Gates, « Climat : comment éviter un désastre » souligne le rôle crucial que doit jouer l’amélioration d’une infrastructure de transmission dans la lutte responsable contre le changement climatique.

Alors que les programmes de vaccination s’intensifient, il existe également un champ d’application pour une reprise des volumes de trafic/de passagers dans les secteurs d’infrastructure impactés par le coronavirus, tels que les routes à péage, les aéroports et les trains de passagers.

En relativisant, une reprise économique lente ou inégale favoriserait les thèmes structurels, tels que l’investissement dans les réseaux de télécommunication mobile pour soutenir une demande croissante de données mobiles, plutôt que les opportunités de croissance cyclique. Nous remarquons également que le pessimisme des marchés financiers vis-à-vis des titres d'infrastructure mondiaux cotés et l’optimisme vis-à-vis des actifs à haut risque ont entraîné une augmentation des valorisations intrinsèques dans l’ensemble de la catégorie d’actif. Cela est de bon augure pour la performance future des titres d'infrastructure mondiaux cotés.

Toutes les données de performance des actions et des secteurs sont exprimées en devise locale. Source : Bloomberg.

Informations importantes

Ce document a été préparé uniquement à titre informatif, n'est destiné qu'à fournir un récapitulatif du sujet traité et ne prétend pas être exhaustif. Les opinions exprimées sont celles de l'auteur au moment de la publication et peuvent changer au fil du temps. Il ne constitue pas un conseil et/ou une recommandation en matière d'investissement et ne doit pas être utilisé comme le fondement d'une décision d'investissement. Le présent document n'est pas un document d'offre et ne constitue pas une offre, une invitation ou une recommandation d'investissement dans le but de distribuer ou d'acheter des titres, actions, parts ou autres intérêts ou de conclure un contrat d'investissement. Personne ne doit se fier au contenu et/ou agir en se fondant sur un élément contenu dans le présent document.

Le présent document est confidentiel et ne doit pas être copié, reproduit, diffusé ou transmis, en tout ou partie et sous quelque forme ou par quelque moyen que ce soit sans notre accord écrit préalable. Les informations contenues dans le présent document ont été obtenues auprès de sources que nous estimons fiables et exactes au moment de la publication, mais aucune déclaration ou garantie, expresse ou implicite, n'est faite quant à la sincérité, l'exactitude ou l'exhaustivité des informations. Nous déclinons toute responsabilité pour toute perte découlant directement ou indirectement d'une utilisation de ces informations.

Le terme « nous » fait référence à First Sentier Investors.

Au Royaume-Uni, publication par First Sentier Investors (UK) Funds Limited qui est autorisée et régie par la Financial Conduct Authority (numéro d'enregistrement 143359). Adresse du siège social : Finsbury Circus House, 15 Finsbury Circus, London, EC2M 7EB, Royaume-Uni, numéro 2294743. Dans l'EEE, publication par First Sentier Investors (Ireland) Limited qui est autorisée et régie en Irlande par la Banque centrale d'Irlande (numéro d’enregistrement C182306) en lien avec l'activité de réception et de transmission d'ordres. Adresse du siège social : 70 Sir John Rogerson’s Quay, Dublin 2, Irlande, numéro 629188. En dehors du Royaume-Uni et de l’EEE, publication par First Sentier Investors International IM Limited qui est autorisée et régie au Royaume-Uni par la Financial Conduct Authority (numéro d'enregistrement 122512). Adresse du siège social : 23 St. Andrew Square, Edinburgh, EH2 1BB, Royaume-Uni, numéro SC079063.

Certains fonds mentionnés dans le présent document sont identifiés comme des compartiments de First Sentier Investors Global Umbrella Fund plc, une société d'investissement à compartiments enregistrée en Irlande (en tant que Variable Capital Company, VCC). De plus amples informations sont indiquées dans le Prospectus et les Documents d'informations clés pour l'investisseur de la VCC qui sont mis gratuitement à disposition en écrivant à : Client Services, First Sentier Investors, 1 Grand Canal Square, Grand Canal Harbour, Dublin 2, Irlande en appelant le +353 1 635 6798 entre 9:00 et 17:00 (heure de Dublin) du lundi au vendredi ou en visitant www.firstsentierinvestors.com. Les appels téléphoniques peuvent être enregistrés. La distribution ou l'achat de parts des fonds, ou la conclusion d'un contrat d'investissement avec First Sentier Investors peuvent être limités dans certaines juridictions.

Représentant et agent payeur en Suisse : Le représentant et agent payeur en Suisse est BNP Paribas Securities Services, Paris, succursale de Zurich, Selnaustrasse 16, 8002 Zurich, Suisse. Endroit où la documentation pertinente peut être obtenue : Le prospectus, les documents d'information clé pour l'investisseur (DICI), l'acte constitutif ainsi que les rapports annuels et semestriels peuvent être obtenus gratuitement auprès du représentant en Suisse.

Les entités de First Sentier Investors auxquelles il est fait référence dans le présent document font partie de First Sentier Investors, membre de MUFG, un groupe financier mondial. First Sentier Investors comprend un certain nombre d'entités dans différentes juridictions. MUFG et ses filiales ne garantissent la performance d’aucun investissement ou entité mentionnée dans le présent document ni le remboursement du capital. Les investissements auxquels il est fait référence ne sont pas des dépôts ou autres passifs de MUFG ou de ses filiales, et sont soumis au risque d'investissement, notamment à la perte de revenus et du capital investi.

Copyright © (2021) First Sentier Investors

Tous droits réservés.